CFA – Carmen Toudonou

25 septembre 2019 Observateur anodin 0

CFA n’est pas juste un recueil de douze nouvelles trouvées ci et là. Ce sont douze vies qui reflètent sans un mot de trop la condition humaine.
Douze vies qui ne nous laisse pas insensible.
Carmen Fifonsi Aboki. CFA.
Ils sont rares, ces livres qui peuvent susciter en vous de violentes passions.

Un piège sans fin – Olympe Bhêly-Quenum

25 septembre 2019 Observateur anodin 0

Un regard zélé, attentif, courageux et plein de vie posé sur les pages de ce récit que seul un Divin a su peaufiner, et tu te rendras compte que tu n’avais jamais lu d’œuvre aussi impressionnante de toute ton expérience de lecteur. C’est pareil pour toi qu’il l’avait presque lue, lue à moitié, ou l’avais bâclée.

Verre Cassé – Alain Mabanckou

25 septembre 2019 Observateur anodin 0

Verre Cassé finalement, c’est comme les longues conversations qu’on a avec sa meilleure amie autour d’un verre (cassé ou non), on y ressasse nos petits drames quotidiens de la vie ici-bas, on y critique copieusement nos dirigeants. Et ces conversations sont comme ce roman, le ventilateur de nos cœurs.

A moitié coupable – Damienne HOUEHOUGBE

25 septembre 2019 Observateur anodin 0

Et si Yves dans sa bonté et sa douceur faisait le ménage derrière les crimes d’Yvon ? Car oui, souvent, c’est le prince qui abrite la bête. Être coupable ou ne pas l’être, là se trouve toute la question. Et la réponse se trouve entre les lignes magnifiquement tracés de À moitié coupable de Damienne Houéougbé.

La femme au portefeuille – Gaston Zossou

25 septembre 2019 Observateur anodin 0

Ces grands rêves la conduiront vers le nombre fatidique de quarante et un partenaires sexuels, et même, le dépasser. Devient-on vraiment folle après cela ? Il faudra lire La femme au portefeuille de Gaston Zossou pour le savoir. C’est un roman magnifiquement bien écrit, et qui vous donnera parfois des sueurs froides.

Vaudou, la forteresse d’espérance – Micheline ADJOVI

25 septembre 2019 Observateur anodin 0

La lecture de ce livre, au-delà de son caractère ludique et instructif, nous donne un sentiment incroyable, celui de se sentir fier de ses origines, fier d’être béninois et de reconnaitre que le vodou fait partie de nous. Il traverse le temps, les époques, il a porté et portera toujours haut l’étendard de notre pays à l’international, c’est notre identité.