ESCALADES – Myrtille Akofa HAHO

‘’Tu éteins mon sourire-soleil par ton souffle-bourreau, mes lèvres vrillent de tremblote à tes yeux retors’’ (page 44).

Paru aux Editions Savane en 2016, Escalades est un recueil de poèmes pur et immaculé jeté comme des semences d’espérance par la poétesse Béninoise Myrtille Akofa HAHO. Ce recueil de poèmes se laisse percevoir comme une lune auréolée d’étoiles scintillantes dans un ciel vraiment obscur. La poétesse, pour faire simple, dans ce kaléidoscope, peint un tableau aux couleurs rouge, bleu et blanc. Les cris d’une âme Bleue assaillie par le spleen et le chagrin, dont l’écho perce l’ouïe d’une note Blanche et aiguë fredonnant un flamenco d’espérance. Tout ceci, depuis un cirque-cœur Rouge de hargne comme une fournaise chauffée à plus de mille degrés Celsius. Un livre à multi-facette, où se côtoient l’amour et sa sœur douleur, la rage et sa compagne violence, et l’espoir qui tend vivement la main à la liberté. La souffrance du cœur se lit sur les lèvres, mais chez Akofa, sa muse récure son espace intrinsèque envahi par des immondices de douleur.

‘’Tu éteins mon sourire-soleil par ton souffle-bourreau, mes lèvres vrillent de tremblote à tes yeux retors’’ (page 44).

Ce petit extrait met déjà en exergue la lassitude que lui inflige cet Amour-douleur devant lequel elle voit son horizon, autrefois phosphorescent, tout flétri maintenant. Mais le réalisme de la poétesse, c’est de montrer que la rudesse de la sécheresse n’empêche pas l’urine de couler. Car, cet Amour-douleur, en même temps qu’il fait languir l’âme de la poétesse, offre avec empressement un empattement à la liberté où l’Amour, viril, se meut, vrille et s’émeut : ‘’Je rampe comme l’éclair, malgré mes deux sexes. Saoule-moi de mal, mais libère-moi’’ (page 45). Ici, on voit l’Amour se doter de la liberté du vent, de la puissance et de la détermination de l’alpiniste. Et comme l’indique d’ailleurs son titre, ‘’ Escalade’’ est un nom dérivé du verbe ‘’ Escalader’’ qui renvoie à l’idée de grimper, monter. L’auteure propose donc une varappe, une échelle dont pourrait user tous ceux qui étouffent dans le cachot des amours sans lendemains, des amours à sens unique, sans phare ni clignotants. L’on peut arguer que « Escalades » est un livre d’amour, de douleur, d’espoir, d’amitié et de liberté qui s’offre au monde littéraire comme une petite ficelle que tire une plume désabusée mais qui croit pouvoir encore faire éclore de beaux vers. La plume de la poétesse témoigne des sentiments de la voix qui crie dans chaque vers qui se casse pour libérer le germe d’espérance longtemps tenu prisonnier par la foi aveugle en l’Amour.

Myrtille Akofa HAHO, poétesse béninoise

HAHO Akofa semble résumer Escalade en ces termes : « Savoir admirer, sentir et respirer le parfum d’une rose, c’est découvrir qu’avant de s’épanouir, le soleil lui a prodigué toute sa chaleur, et que l’aurore l’a gratifiée aussi de sa rosée. »
L’auteure, comme on peut s’en rendre compte, destine ce recueil de poèmes à toute catégorie de lecteurs. Ce livre est un cri, une larme, un cri d’alarme, une invite à savoir accueillir les différentes facettes que nous montre la vie. Dans ce livre, se trouve tout ce qu’il faut pour escalader les différents écueils de la vie. Bonne lecture à vous. Soyez Founmilayo.
Ricardo AKPO

A propos de Observateur anodin 154 Articles
Ghislain GANDJONON, analyste programmeur, professeur et formateur en informatique. Mais ma passion pour la littérature me définit mieux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire