Joncquet crée, Joncquet assume – épisode 9

Et Théolinda commença la chanson d’une voix feutrée, fluide, qui devint pure, plus présente. Elle poursuivit dans la même finesse, avec la même justesse. Un premier clap se fit entendre du haut, puis une traînée, puis une coulée d’applaudissements bien nourris. Théolinda fit un pas en avant, irréelle sous la lumière bleue, et tout pleuvait : la musique légère et enlevée, sa voix angélique, haut perchée, ses coups d’œil glamour, les ovations spasmodiques. Puis arriva l’instant que tous les connaisseurs attendaient ; la partie où Mariah fait « But I like the way I feel … » pour piquer un « inside » à la limite de l’humain. Théolinda ferma les yeux, éloigna le micro, vécut à nouveau, l’instant d’un millième de seconde, la sublimité de son plus grand amour, et elle sortit la note la plus inatteignable qu’elle ait jamais essayée de toutes ses huit années de chant.

– A do gbè ! cria une voix exaltée.
– Mahou gbatchè , répliqua une autre voix.

Et pour la première fois de l’histoire du KKK, Mister Amani, El Presidente, MBA pour les intimes, fesseur de son état, vrai milliardaire de vrai milliardaire, se leva de son piédestal et s’avança vers la piste. Il avait un jean blanc cintré au bas avec une seule poche latérale, une paire de Air Jordan blanche délicatement parsemée de rouge et de bleu, des Ray Ban extra larges masquant une partie de son visage long et effilé, un teeshirt juste au corps, d’une blancheur immaculée sans la moindre inscription, un veston bleu ciel Steddy avec une fine ligne de strass du côté gauche, et la new Era Cap rouge légèrement tournée de côté, gravée de l’inscription sculptée et réflectorisée MBA. Sous la lumière tamisée, il avait juste l’air d’un magnat du hip hop hyper nanti et très dandy, tiré tout frais d’un clip de Chris Brown. Sa swagg était totale. Il monta sur le podium comme s’il allait se saisir d’un second micro pour toaster quelque peu. La jeune fille se mit à une légère distance, lui libérant un peu d’espace, se prémunissant en même temps, de façon discrète, d’une fessée surprise.

– Il va la fesser, disaient d’aucuns.
– Il n’oserait pas, se révoltaient d’autres.

A propos de Habib Dakpogan 18 Articles
Écrivain béninois, lauréat du prix "Président de la république" 2015 avec le roman "PV salle 6".

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire