L’autre goût de la vengeance – épisode 2

Résumé de l’épisode 1 : Dame Karmelle est sous l’effet de la déception depuis quand elle a surpris son époux, Bibouchou, dans les jambes de la domestique. Elle n’entend pas digérer cette infamie : elle peaufine alors un plan de vengeance.

Elle imaginait déjà la tête que fera son mari, l’ambiance d’apocalypse qui s’installera dans leur ménage. Elle s’en réjouissait déjà quand le klaxon du véhicule de Bibouchou l’arracha à ses rêveries. 
Il était là ! Le top était donné. Sa vengeance pouvait commencer…

Karmelle invita le jeune DD dans sa jambe. Pas dupe et très conscient du rêve qu’il vivait, Donan Doni dit DD suivit la belle dame dans les dédales de sa luxueuse demeure pour se retrouver dans sa somptueuse chambre. Cette dame, Karmelle, était le plus doux de ses fantasmes. Chaque fois que DD voyait passer la Highlander de Karmelle devant son salon de coiffure, il salivait et ses pensées le transportaient au pays des merveilles. Dans ce monde-là, il était un gigolo et la dame, une cougar. Son gigolo à elle, sa cougar à lui. Elle le mettait au petit soin, subvenait à tous ses besoins et lui, DD, lui faisait faire le plus beau des voyages pour la plus belle des destinations, chaque fois qu’elle en éprouvait l’envie.

Son rêve était resté rêve. Jusqu’à ce jour, à cet instant précis, où il suivait la dame dans sa chambre. Cet instant où la réalité rattrape et surpasse les rêves les plus fous.

Et s’est allé …si loin… si vite…

Quand elle a posé son joli pouce droit sur la commissure de ses lèvres, DD, dans sa tête, a renoncé à comprendre ce que tout ce que tout ce manège voulait signifier. Il s’est dit, pour lui-même : ‘‘DD, pour une fois ne rêve pas ta vie, vis ton rêve, comme si c’était l’occasion ou jamais…’’

Et c’était effectivement l’occasion ou jamais… Donan a donc entrepris de saisir sa chance…

À son tour, il a porté ses frêles doigts sur les lèvres de Karmelle, a plongé son regard dans celui de la belle dame. Il a ensuite penché sa tête, ses lèvres allant à la rencontre de celles de la déesse. Au contact, il s’est arrêté net, comme pour savourer minutieusement l’instant. Magique !

C’est elle la première qui lui prit la tête dans les mains, coinça sa bouche sur celle du jeune homme et pencha son cou de façon à avoir les yeux rivés sur la porte, pour voir la tête de mort que fera son morveux de mari en tombant sur la scène.

La belle Karmelle et le truculent Donan Doni dit DD sont restés un instant ainsi entremêlés, comme hypnotisés dans cette position. Les doigts de DD ont effleuré son corps, dans la partie de l’entrejambe, provoquant chez la dame un sentiment à la limite entre la stupéfaction et l’excitation. DD, comme un maître de kamasutra, a enchaîné par un geste qu’elle n’avait jamais subi jusque-là ; ce qui a fait naître en Karmelle quelque chose qu’elle n’avait jamais ressenti jusque-là.

Karmelle a eu comme l’impression que ses terminaisons nerveuses s’éveillaient à la vie, que sa chair redevenait chair, que chaque parcelle de son corps sortait d’une période de vie latente.

Sous la maestria d’un Dona Doni qui opérait avec une dextérité divine, elle se sentait comme prise au dépourvu. Karmelle avait perdu le contrôle d’elle-même, de ses gestes, de ses mouvements, de tout, totalement sous l’emprise de ce jeune surdoué de l’art du plaisir charnel qui avait sans doute été chirurgien dans une autre vie. Chaque parcelle de son être ne souhaitait plus qu’une chose : s’abandonner au magistère de ces doigts experts qui, en moins d’une minute de gestes licencieux, avait mis en alerte toutes les zones érogènes de son corps à elle…

La porte, Bibouchou, la soif de vengeance, etc., tout cela était désormais dissout dans l’océan de plaisir qui transpirait par chacun de ses pores.

Karmelle ne sut et ne saura peut-être jamais comment elle s’était retrouvée toute nue, sur son lit à Bibouchou et elle, la langue de Donan faisant couler la fontaine du bonheur entre ses jambes, sa langue à elle hurlant de plaisir…

Quand la porte de la chambre s’ouvrit enfin, Karmelle n’était plus de ce monde ; elle était en voyage ; pour le septième ciel…

(La suite ? RDV le samedi prochain)

A propos de Yann COLINCE 8 Articles
Colince Yann est journaliste, écrivain et activiste très actif. Il est l'auteur du roman La Princesse du diable, un roman paru à Cotonou aux éditions Sinaï (Nov.2010) , un véritable succès de librairie et tout récemment L'ivrogne de la Sorbonne (tranches d'histoires) paru aux éditions Plurielles en 2015 à Cotonou.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire