L’homme et sa science dépassés par un micro-organisme

Si un jour on m’avait dit qu’un même ennemi mettrait le monde à terre
Que ces grandes puissances perdront toutes leurs grands airs
Que cet ennemi nous mettrait tous sur un même pied d’égalité
Et que ni les pauvres ni même les riches ne seraient épargnés…

Je ne l’aurais pas cru si on m’avait dit que réellement
Les hommes tomberont aussi facilement.
Une pandémie d’une telle ampleur à notre siècle de connaissances ?
Où sont donc passés tous les pouvoirs de la science ?

Nous qui avons marché sur la lune
Avons combattu la peste et la rage
Et en passant, mis la planète en ruine
Était-ce là que des sorts de mage ?

Aujourd’hui, les hommes se plaignent
De cette maladie qui nous imprègne,
De ce mal aux allures apocalyptiques
Qui frappe d’Asie jusqu’en Amérique…

Pendant que, l’un après l’autre, les hommes crèvent
Certains se voient réaliser leur rêve
Celui d’une planète plus verte, plus bleue
D’une panoplie de couleur sous nos cieux.

La planète reprend ses droits.
A nouveau l’air deviens pure
Et l’écologie espère que ça dure.
Ne serait-ce que quelques mois.

Mais une fois que le mal, nous l’aurions vaincu,
Les hommes reprendront leurs souillantes habitudes
Et utilisant comme prétexte leurs avancées et études
Feront à nouveau de notre monde un immense détritus.

Du jour au lendemain notre vie a été mise en pause
Au travers d’un confinement bien morose.
La nature elle au moins aura bénéficié
Du retrait des hommes qui l’ont tant surexploitée.

MarifiviK

TeamMUS

A propos de Lydiane 5 Articles
Passionnée des arts et du livre, amoureuse des lettres, je suis poétesse-slameuse. Mes mots pour les maux, nos mots contre les maux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire