La femme au portefeuille – Gaston Zossou

La femme au portefeuille - Gaston ZOSSOU

La femme qui connait quarante et un partenaires au cours de sa vie est aussitôt frappée de démence. (Page 16)
Voilà ce qu’affirme l’auteur de ce roman qui vous coupera le souffle (je vous le promets) à la page 16. A partir de ce moment, on se pose mille et une questions. Est-ce vrai ? Mais avant de découvrir tout cela par vous-même, laissez-moi vous parler un peu de La femme au portefeuille.
Le roman est signé par Gaston Zossou, et publié aux Hémisphères Editions en 2017. A travers les 27 chapitres qui s’étalent sur 177 pages, l’histoire plonge le lecteur au cœur de la vie de Ramath. Oui, Ramath qui a peine âgée de 12 ans découvre son pouvoir de séduction. Ramath, cette fillette qui a compris avant plusieurs autres du même âge, que son corps était sa plus belle arme. Ramath, ce bout de femme qui a fait tourner la tête du maitre Gaspard, de midi à quatorze heures sous le manguier du village (page 11). Ramath, cette bombe en miniature qui a fini par tout faire exploser sur son passage.
Ramath avait de grandes ambitions dans la vie, mais déchainait également des envies chez les hommes (allez savoir pourquoi). Sa grand-mère lui donna très tôt un avertissement : La femme qui connait quarante et un partenaires au cours de sa vie est aussitôt frappée de démence. La consigne était donc claire : Ramath ne devait en aucun cas avoir d’intimité avec un tel nombre de partenaires, sinon… Le maitre Gaspard fut le premier homme atteint de cette folie que communique Ramath aux mâles. Un mal que le conseil des maitres eut des difficultés à comprendre. Comment une fillette de 12 ans peut-elle troubler à ce point le maitre Gaspard ? (Pages 25-29)
‘’Violée’’ avec son consentement (page 33), Ramath fut donc initiée aux joies du sexe par six hommes lors de sa première fois. Faites une petite soustraction, et vous vous rendrez compte que le compteur sexuel de la jeune fille était bien lancé. Il ne lui restait plus qu’une marge de 35 partenaires pour ne pas franchir la barre des quarante et un. Ramath avait des ambitions plus grandes que les montagnes. Elle voulait posséder le monde et régner sur les hommes. La jeune fille savait qu’elle était une reine, et faite pour être vénérée. Ramath voulait être adorée et avoir tous les hommes à ses pieds. Pour être adorée comme telle, tout y passa : sacrifices, machinations, tentatives de meurtre.
Ces grands rêves la conduiront vers le nombre fatidique de quarante et un partenaires sexuels, et même, le dépasser. Devient-on vraiment folle après cela ? Il faudra lire La femme au portefeuille de Gaston Zossou pour le savoir. C’est un roman magnifiquement bien écrit, et qui vous donnera parfois des sueurs froides. Une question vous taraudera l’esprit à la fin :
« Devient-on vraiment folle après avoir connu 41 hommes ? ».

Présenté par Cyr ZOGO

A propos de Observateur anodin 153 Articles
Ghislain GANDJONON, analyste programmeur, professeur et formateur en informatique. Mais ma passion pour la littérature me définit mieux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire