CFA – Carmen Toudonou

Rassurez-vous. Ce n’est pas un énième débat sur notre monnaie.
CFA pour Carmen Fifonsi Aboki de l’auteure Carmen Toudonou.
J’ai commencé cette lecture sans grande conviction. Et pour cause, c’était un recueil de nouvelles et j’avais jusque là eu du mal avec ce genre.
On était en fin d’après-midi et je voulais une lecture sans prise de tête. Je me suis finalement décidée à le lire d’autant plus que le titre m’intriguait et que la couverture était vraiment sublime.
Ce fut la meilleure décision au monde.
La première histoire fut exceptionnellement bouleversante.
La dernière étrangement hilarante.
Happée dès les premières phrases de l’auteure, je n’ai pu me défaire de ce livre qu’à sa toute fin.
Écriture facile, justesse des mots,… c’était le paradis.
CFA compte douze nouvelles.
Douze histoires folles, belles, humaines, hilarantes et
bouleversantes.
Et chacune d’elle provoque une effluve de sensations différentes.
En 213 pages, j’ai hurlé de colère, j’ai ri à m’en fendre l’âme, j’ai pleuré , j’ai été indignée,
choquée,…
C’était un cocktail d’émotions fortes.
Mais surtout à la page 127, il y avait Sheraton Abattoir.
Retenez bien cette page quand vous lirez ce livre.
127.
Sheraton Abattoir.
Pourquoi ?
Parce que j’ai souri.
Parce que j’ai ri.
Parce que j’ai pleuré.
Sheraton Abattoir.
J’ai lu CFA deux fois mais j’ai déjà lu cette nouvelle une bonne dizaine de fois. Et à chaque fois j’ai toujours ce pincement au cœur.
C’est une histoire qui vous transporte tout entier. Et rien ne garantit la chute qui elle, est providentielle.
J’ai aimé ce livre aussi à cause de toutes les subtilités dont il regorge.
De petites révélations glissées ça et là et qui vous font sentir différent.
Seule une lecture profonde vous permettra d’entrer dans cet univers de sentiments forts, uniques et de découvertes…
CFA.
Un simple résumé ne saurait retranscrire avec fidélité toute la splendeur de l’âme de ce livre.
Il faudrait le lire.
Il vous faut le lire.
CFA c’est tout un monde.
Un monde de rire, de peine, de drame,…
Un monde où les liens se font et défont.
CFA n’est pas juste un recueil de douze nouvelles trouvées ci et là. Ce sont douze vies qui reflètent sans un mot de trop la condition humaine.
Douze vies qui ne nous laisse pas insensible.
Carmen Fifonsi Aboki. CFA.
Ils sont rares, ces livres qui peuvent susciter en vous de violentes passions. Ces livres qui se lisent facilement et restent des coups de cœur même à la millième lecture.
CFA fait parti de cette élite.
C’est une pépite.
Je suis ressortie de ma lecture heureuse, troublée, étonnée et chagrinée de l’avoir si vite lu.
Il trône sur ma table de chevet depuis ma seconde lecture et j’y pense toujours avec un indescriptible sourire aux lèvres.
Vous devez lire ce chef d’œuvre.
Maintenant.
Quel que soit le temps qu’il fait,
Quel que soit votre humeur,
Laissez CFA vous ennoblir.

Présenté par Murielle HOUNWEDO

A propos de Observateur anodin 154 Articles
Ghislain GANDJONON, analyste programmeur, professeur et formateur en informatique. Mais ma passion pour la littérature me définit mieux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire