Ton charme m’a attiré

A l’école de la vie,
Un être cher m’a ravis.
Dans son immensité,
Je n’ai côtoyé que la gaieté.

Le jour où on s’est rencontré,
Ton charme m’a attiré.
Puisqu’il s’agit de toi,
Mon cœur ose être en joie.

Tu m’as accueilli chaleureusement,
Quand j’étais épuisée complètement.
J’étais soucieuse, des larmes aux yeux.
Et quand je parlais, les gens me rejetaient : c’était malheureux.

L’égoïsme n’est pas dans ton sang.
Tu es remplis d’allégresse à cent pour cent
Tu m’as réjouie
Et couronnée de sourire.

Avec tes mots douceurs de consolation,
Tu m’as enlevé des douleurs de cette situation
Tu es humble
Dans une vie paisible.

Tellement j’ai été charmée,
Que je m’y aime enchaînée.
Rien ne confère la dignité
Que l’ultime humilité.

L’Amazone des Lettres

Yherese BOGNON

A propos de Yhérèse Bognon 3 Articles
Poétesse et slameuse, je suis l'Amazone des lettres. J'additionne les lettres pour en faire des mots qui soignent les maux qui minent et détruisent notre société"

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire